À la Une...

Appel pour l’entrée au Panthéon du Groupe Manouchian

affiche rougeLe 21 février 1944, 22 membres du Groupe Manouchian étaient fusillés au Mont-Valérien par les Nazis. Une femme, condamnée avec eux, Olga Bancic, sera décapitée le 10 mai 44, à Stuttgart. Trois autres étaient déjà tombés au combat : Haïk Tébirian, Ernst Blaukopf et J. Cliscitch. Seuls deux combattants de ce groupe ont survécu : Henry Karayan, décédé en 2012 et Arsène Tchakarian, qui fut promu Chevalier de la Légion d’Honneur la même année. On sait maintenant que Micha et Knar Aznavourian, parents de l’artiste emblématique de la chanson française, Charles Aznavour, faisait partie de ceux que l’on nommait les «Terroristes de l’Affiche Rouge».

La veille de son exécution, Missak Manouchian, leur chef, écrivait à sa femme Méliné : « Je suis sûr que le peuple français et tous les combattants de la Liberté sauront honorer notre mémoire dignement. » Le 21 février 2014, le président de la République répondra à cette attente, qui a, hélas, duré trop longtemps, en rendant hommage à ces défenseurs de notre liberté sur les lieux mêmes de leur exécution.

Mais ce geste, pour être mémoriel, ne répond qu’en partie au symbole et au sens que ce groupe porte en lui. Rappelons l’essentiel : hormis trois d’entre eux, aucun n’était français. Tous des apatrides, Espagnols traqués par le franquisme, Polonais, Roumains, Hongrois fuyant l’oppression nazie, Italiens pourchassés par le fascisme mussolinien et Arméniens rescapés du génocide de 1915. Pour eux, la France n’était pas seulement une terre d’asile, mais le dernier refuge de la liberté. En défendant la liberté de la France, ils ne se battaient ni pour leur famille, car la plupart l’avait perdue, ni pour leurs biens, car ils avaient dû les abandonner, ni pour la gloire, car ils œuvraient dans l’ombre, ni pour une idéologie partisane. Ces communistes n’avaient qu’un seul adversaire, la servitude. Ils se sont battus simplement pour la France, avec tout ce qu’elle porte en elle, sans demander, comme dit le poème d’Aragon, « ni gloire ni les larmes, ni l’orgue ni la prière aux agonisants. » Ils font partie de ce cortège d’ombres défigurés dont parlait Malraux, et en cela, ils ont rejoint Jean Moulin. Combattants de la paix, ils ont rejoint Jean Jaurès. Révoltés contre l’esclavage, ils ont rejoint Victor Schoelcher. Etrangers et apatrides venus des quatre coins de notre continent, ils ont préfiguré par leur fraternité de cœur et d’armes ce qui deviendra l’Europe d’aujourd’hui, et en cela ils ont rejoint Jean Monnet.

Ils les ont rejoints par l’esprit, mais pas par le corps, ni dans le symbole, ni dans l’hommage. Car si ces « Grands Hommes » ont reçu pour signe de gratitude de la République d’être inhumés au Panthéon, les membres de l’Affiche Rouge exécutés au Mont-Valérien attendent toujours, dans leur cimetière d’Ivry, la reconnaissance officielle de la Patrie. Leur place est auprès de ceux qui les ont précédés car ils incarnent ceux qui, dans l’ombre, dans l’oubli de soi-même et parfois au prix du mépris, se battent pour que la France reste fidèle à elle-même.

En cette période d’incertitude où se pose la question lancinante de l’identité française, est venu le moment de proclamer par un hommage-symbole que cette identité ne tient pas aux origines ethniques des citoyens que nous sommes, car la plupart des membres de l’Affiche Rouge, on l’a dit, étaient étrangers et apatrides. Elle ne tient pas non plus à la religion, car ils étaient par tradition apostoliques, catholiques, juifs ou athées. Elle ne tient pas non plus, enfin, à un repli sur soi-même, parce qu’ils nous ont appris, par le don de leur vie, que la France qu’ils défendaient était la terre de la générosité. L’identité française tient dans ce que l’on apporte à la France autant que dans ce que la France apporte.

Aussi, après soixante-dix ans, est-il temps de répondre au vœu exprimé par Missak Manouchian dans la lettre rédigé avant son exécution, « Honorer notre mémoire dignement». En transférant leurs cendres et leur message sous la coupole de ce temple laïc qu’est le Panthéon, les générations présentes et futures apprendront qu’avant d’avoir le visage de la solidarité et de la liberté, la France et l’Europe, dans lesquelles elles vivent, avaient celui de ces hommes et de cette femme, placardé sur le ban infamant de l’Affiche Rouge.

Par Jean-Marc GERMAIN, Député des Hauts-de-Seine

CO-SIGNEZ LA TRIBUNE

————————–

CO-SIGNATAIRES : Anne Hidalgo, Patrick Fiori, Youri Djorkaeff, Robert Guédiguian, Gérard Meylan, Dominique Versini, Catherine Vieu-Charier, Christophe Masse, Roger Meï, Henri Jibrayel, Philippe Kaltenbach, Ara Toranian, Henri Papazian, Pascal Chamassian, Dikran Harounyan, René Léonian, Charles Villeneuve, Pascal Manoukian, Patricia Lapierre, Hélène Luc, Gilbert  Léonian, Gilbert Sinoué, Levon Minassian, Liz Sarian. 

Maxime Verner, Michel Eyschen, Serge Orru, Benoît Marquaille, Chouchane Samikyan Tasci, Lounes Adjroud, Ida Ceccaldi, Jean-Paul Ceccaldi, Laurent Potelle, Anouch Dzagoyan, Sona Khochafian, Noelle Velly, Mourad Aifoun, Jacques Bezdikian, Pierre Bazema, Milo Lévy-Bruhl, Marie Lepretre, Fatima Adjroud, Victor Burga, Christian Dominé, Eric Robert, René Dzagoyan, Brieuc Cudennec, Basile Guignier, Marie-Hélène Vidal-Sétif, Pascal Chamassian, Christiane Makinadjian, Bachir Boudissa, Léa Rivieccio, Lubna Anouar, Patricia-Maryse Dzagoyan, Mireille Sarayli, Patricia Muratsan, Maxime Sisvalian, Anette Mateu-Casado, Hasmig Chahinian, Robert Bezdikian, Nicolas Brimo, Alexandre Siranossian, Arthur Derderian, Alain Marcerou, Gilbert Kulbastian, Louise Kiffer, Movses Nissanian, Jean Siparian, Grégory Demirdjian, Sylvette Hakopian, Sylvie Fozzani, Gérard Grigorian, Maryse Tchakmichian-Grigorian, Antoine Bedrossian, Michel Guiragossian, Daniel Marandjian, Edouard Sedef, Norbert Pakarian, Roger Hekinian, Anic Pazounian, Eric Archag Agopian, Ayda Guedikian, Georges Eretzian, Jacques Guedikian, Julien Harounyan, Pierre Zouloumian, Varham Seraidarian, Araxi Kazandjian, Jean-Pierre Mirdjanian, Grégoire Tafankejian, Alexandre Hatchadourian, Corinne Atamian Marchand, Bernard Hokmayan, Angèle Kouymjian, Dickran Kouymjian, Serge Kutnerian, Jacques Kebadian, Jacques Chirinian, Yervant Berberian, Michel Davoudian, Jean-Jacques Nerset, Jean Menzildjian, Serge Lapdjindjian, Krikor Ajderhanyan, Hagop Telfizian, Mirhan Kurkdjian, Maurice Merkebdjian, Claudine Khatchadourian, Sylvain Garel, Nadine Karpielian, Jacques Kousignian, Pascal Sauvaget, Samuel Parsegian, Rosette Philippe, Edouard Manoukian, Catherine Ribes, Massis   Pehlivanian, Daniel   Danielian, Christian Pellier, Bernard Kilidjian, Danielle Peyriere, Grégoire Atamian, Olivier Balabanian, Edouard Alyanakian, Simon Azilazian, Carole Blunet, Annie Sudjian, Jean-Luc Damas, Christian Mendoze, Serge  Haroutunian, Mirhan Amtablian, Elisabeth Aslangul, Lydie Kaimakian, Reppy Kahvedjian, Isabelle Cazejust, Krikor Djirdjian, Elisabeth Baudourian, Charles Daloyan, Lucien  Altounian, Philippe Haroutiounian, Vartan Berberian, Helga Leger, Pascal Kehyayan, Jean Eckian, Nil Agopoff, Daniel Artinian, Nicole Kasparian-Roche, Agop Shirvanian, Rosette Ducoup-Salmaslian, Jakmakian Garabrt, Edmond Alyanakian, Pierre Papazian, Michel Tancrez, Claude Efeyan, Jacques Mekdjian, Dzovinar Melkonian, Yves Gourguechon, Muriel Regis, Patricia Labarussias-Topalian, Lucien Zadikian, Aikanouch Akopian, Josiane Boulogne, Chrystelle Kupiec, Josette Gervais-Arzoumanian, Mariam Kambourian, Georgette Hoverlant De Beauwalaere, Mireille Leroy, Emmanuel Sagherian, Jean-Paul Cassabian, Eliane Parenti, Chritine Deloye, Sophie Benedite, Clément Simonian, Souren Kevorkian, Marcel Kevorkian, Asmik Kevorkian, Antranig Kevorkian, Jean-Michel Robert, Jean Forestier, Annie Forestier, Jacqueline Markarian, Haroutioun Kasparian, Annie Osmandjian, Carolann Najarian, George Najarian, Edouard Tchennozian, Sandrine Vallecalle, Philippe Keledjian, Guillaume Fort, Guy Boyadjian, Vahe Toutghalian, S.K Durman, Serge Tchackmichian, Jeanne Bodourian, Francis Soghomonian, Zmrouthe Aubozian, Paul Acharian, Daniel Aghdjaian, Denise Bertrand Jean, Françoise Roesch, Evelyne Accad, Annie Sayrin Der Bedrossina, Mikael Haitayan, Laure Tchilinguirian, Michel Guemdjian, Mireille Guemdjian, Robert Adjemian, Vazken Boyadjian, Stephan Ercanian, George Derderian, Catherine Margarian, Marcel Donabédian, Anette Laudet, Marc Demeulenaere, Tespina Tachdjian, Marie Tachdjian, Armelle Debled, Régis Chaynes, Danielle Janin, Maria Pitaro, Jean-Baptiste Hudavert, Mireill Penichon, Desmarest, Jean-François Papot, Jean-Pierre Bizon, Colette Fayol, Priscilla Fayol, Nadine Devletyan Gudsuz, Georges Ashbahian, Lilian-Charlotte Chukurian, Agop  Davidian, Anny Dakessian-Mariette, Philippe Mariette, Arman Torossian, Antranik Toufeksian, Paul Hubeaux, Jaquie  Jacqui, Philippe Jacqui, Vergine Akhrabian, Vasken, Dikrane Karaoglanian, Robert Khosrofian, Sonia Podetti, Wartan Manoukian, Christiant Perroteau, Raymonde Boyer, Gérard Boyer, Claude Terzian, Achot Schemavonian, Armand Tavitian, Patricia Djololian, Vrej Yalkezian, Daniel Finn, Nadine Mouradian, Nadia Der Ohanian Bigand, Arlette Haccoun, Robert Haccoun, Josselyne Gaillard Torossian, Simone Tcheurekjian,Michel d’Ambrosio, Alice Yapoutzian, Jacques Hairabedian, Vartkes Hamparian, Albert Sarafian, Sonia Kuradjian, Angèle Garabedian, Gérard Bossiere, Michael Bediant, Isabelle Grigorian, Jean Panossian, Jean Bruna, Sylvie Blanchard, Pierre Bedros Manoukian, Marie-Satenig Gostanian, Guillaume Djekerian, Maurice Dolmadjian, Arthur Hadjian, Michel Hugues, Frédéric Zamantian, Eric Morino, Lévon Minassian, Pascale Gostanian, Sylvie Léonian, Edmond Yanekian, Haroutioun Khatchadourian, Grégor Vanérian, Marie Vanérian, Alain Tchatalian, Philippe Akilian, Marc Avakiantz, Nadezhda Isakhanyan, Naïri Démirdjian, Alain Dechy, Edouard Der-Agopian, Sonia Der-Agopian, Patrick Donabédian, Renata Donabédian, Jacques Donabédian, Roland Grosperrin, Anne-Marie Grosperrin, Jean-Pierre Tovmassian, Vasken Toranian, Raymond-H. Kévorkian, Elisabeth Atamian, Eric Leser, Anna Adjémian, Yerwant Harounian, Alice Harounian, S. Sakunts, Anna Tavitian, Aroutine Mouradian, Michel Chirinian, Armineh Grigorian, Edouard Sarxian, Sylivie Sarxian, Antoine Bagdikian, Syvie Zerahian, Richard Gaziguian, Edouard Madilian, Pierre Dupin, Pascal Babakhian, Iskouhie Kapoujyan, Grigor Kapoujyan, Marie Queret, Josette Tadjian, Jennig Tovmassian, Anne-Laure Torossian, Josette Gril, Taniel Varoujan Tufenkjian, Jean-Marc Chatelier, Maxime  Papazian, Gérard Ghelma, André Torossian, Jean-Marc Buisson, Sonia Der Agopian, Edouard Der Agopian, Sonia Mouradian, Christophe Minassian Bernard Fanjat, Cosette Deyirmendjian, Bernard Chiron, Lucie Davidyan, Sévan Mikaelian, Jean-François Loubet, Marlène Puccini, Aurélien Tovmassian, Gisèle Nier, Mireille Kupelian, Véronique Du Parc, François Barou, Stéphane Thuault, Kariné Beknazaryan, François Kizirkian, Corinne Donabedian, Nersès Durman, Robert Kechichian, Daniel Adjennian, Berdj Berberian, Grégor Vanerian, Marie Vanerian, Régis Chaynes, Méri Sanlian, Haïganouche Alepee, André Pechkirian, Joëlle Mouradian, René Leonian, Gilbert Leonian, C. Vallecalle, André Tchiftchibachian, Georges Martin, Annick Martin, Lévon Minassian, Françoise Bruna, Ginette Luijben-Markarian, Léo Nicolian, Philippe Arakelian, Mireille Gaubert, Antoine Meissonier, Anthony Mancone, Pierre Ramognino, Anne-Marie Douniol-Desfaudais, Ara Muradian, Jean Pechrikian, Hagop Jacques Dildarian, Olivier Malgorn, Eric Sarian, Sonia Ohanian, Jacques Ohanian, Alice Ohanian, Eric Kelechian, Taline Khorchidian, Loris Khorchidian, Pattyl Khorchidian, Roger Yapoutzian, Yvette Mouradian, Bernard Echard, Jacqueline Gochgagarian, Xavier Boyadjian, Archavire Hamparian, Sylvie Boyadjian, Pascale Gostanian, Jorsin Claude, Nadia Kheboyan, Stella Gazarian, Pascale Kousignian, Miran Gazarian, Patrick Berberian, Ara Adjennian, Marie-Rose Sirioud, Télémaque Khavessian, Valérie Akilian, Gabrièle Naudin, Jean-Marc Torossian, Onnig Tossounian, Gilles Kezachian, Raffi Agopyan, Maryse Fallot, Jeannine Akilian, Asbed Kechichian, Brigitte Leloire-Kerackian, Elisabeth Gabrielian, Florence Torossian, Jean-Gérard Bedanian, Thierry Sterpione, Jacques Hagopian, Odette  Eutudjian, Michel Pasdrmadjian, Alain Alexanian, Catherine Tallent, Marianne Somonian, Nathalie Lévêque, Christine, Basmadjian-Charles, Bernard Hagopian, Berthe  Khatchadourian, Jean-Jacques Yeterian, Anne Comtour, Jean-Jacques Dalmanian, Raffi Miskdjian, Andrée Fayolle, André Torossian, Thérèse Picaud, Jean-Gérard Bedanian, Andrée De Chadavérian, Varténie Bedanian, Noëlle Arakelian, Gérard Mahdessian, Pascal Sevag, Stéphan Eolmezian, Gino Arienti, Sébastien Mahdessian, Mireille Eolmezian, Roger Gudsuz, Isabelle Estournet-Djehizian, Jean Agopian, Grégory Demirdjian, Yasmine Benmansour, Colette Menzidjian, Noëlle Darakdjian, Alice Alyanakian, Jacqueline Mahdessian, Marie Afarian Agopian, Jacques Niclot, Clarisse Ohanessian, Brigitte Henneton, Michel Aslanian, Nadia, Bedanian, Serge Auber, Emmanuel Fouilloux, Théo Felix, Jean-Marc Panfili, Raymond Boyer, Jérôme Mendes, Marie-Claude Clerian, Santos Ramos, Méri Hamazaspyan, Saro Eric, Yveline Deverin, Julien Ballaire, Micheline Kerien, Alain Stepanian, Daniel Longuein, Marion Belard-Casabone, Laurent Bensaid, Henri-Pierre Bass, Carole Sandrel, Ruth Zylbermann, Dominique Renaudin, Jacques Camonis, Nathalie Martinetti, Mireille Masson, Achot Avardian, Benflika, Martine Muradian, Michael Gentet, Datis Balaï, Stéphane Duqueroix,, Guillaume Renard, Alexandre Rigo, Julienrock, Julien Pauthe, Goulven Kerien, Geghani Hamazaspyan, Dominique Bello, Pierre Meneut, Laurent Jacquelet, Anneguite Beau-Castagnac, Antoine Contensou, Olivier Chatoret, Daniel Videlo, Jacques Avedikian, Anaïs Avedikian, Annie Ghendjian, Yves Seyler, Sylvie Margossian, Khatchadour Emirzian, Stéphane Giusti, Armand Lederman, Michelle, Didier Fabre, Pierre François Ko Echoit, Marie-Amélie Boita, Joël Daydé, Alain Ottavi, Eric Burgraff, Lucas Pédrol-Margaley, Jérôme Peruihle, Arnaud Vivant, Emma Chabrel, Amalia Hakhoyan, N. Monier, Vincent Crocher, Arthur Gochgagarian, Colette Villard, Jean-Pierre Gout, Jean Zalachas, P. Lecardonnel, Martine Ramos, Sylvie Garabedian, Jean Tramoni, Marie-Jeanne Donabedian, Joséphine Donabedian, Pierre Kogan, Jean-Marie Husser, Christian Olivier, Francis Poullain, Walter Frenay, Nicolas Lavallee, Bernard Bragard, Pascal Lagoute, Richard Markovitch, Emmanuelle Markovitch, Edouar Mikaelian, Bruno Baudu, Francine Deroudille, Géraldine Ratel, Xavier Briend, Alexandre Cessateur, Annick Boyadjian, J.C. Espardeilla, Catherine Picq, Jean-Charles Mods, Jean-Pierre Massias, Philippe Papazian, Quentin, Morel, Martial Gulpa, Charles Carabetian, Isabelle Ichkanian, Tristan Heraud, Nicolas Robin, Ommar Benfaid, Aravenie Avedikian, Jérémy Rojon, Noémie Sarabia, Marcelle Rouan, Marie Contensou, Angèle Delevoye, Frédérique Olivier, Pierre Pietri, Ida Ferrugia Kerkbechian, Alain Filleton, Marianne Guenkine-Bensaid, Baptiste Giraud, Raffi Nissanian, Georges Schnaffner, Dominique Parodi, Odile Kastenbaum, Patrick Avakian, Jean-Pierre Tovmassian, Alain Rzeznik, Nadine Agopoff, Patrick Karacachian, Jean Allegue, Gérard Dubreuil, Francine Persat-Markarian, Lionel Balian, Milas Hanimyan, Solange Rebourg, Nadine Colignon, Henri Boudourian, Rudy Reichstadt, Alice Boudourian, Monique Babikian-Atamian, Vanessa Jocitch, Lucinée Merdjanian, Kazaros Merdjanian, Marie Garcia, Cyprien Astier, Jacky Lelarge, Renée Fourche, Gérard Paturaud, Jean-Pierre Tissier, Gérard Lauthier, Georges Scotto, Mathilde Varjabetian, Dominique Merlin, Thierry Gotcheian, Antoine De Cabanes, Michel Guenkine, Marie-Odile Boisaubert, Odile Kastenbaum, Murielle Lapeyrigne, Serge Agopoff, Bernard Vincent, Jean-Pierre Hipken, Ayda Guedikian, Jacques Guedikian, Bernard Bickart, Anne, Marie Mosditchian, Philippe Lambrescak, Jeanne Piednoir, Serge Torrubia, Jean-Pierre Attal, Odette Kaloustian, Annie Sebbagh-Pehlivanian, François Herault, Patrick Karacachian, Araxi Kazandjian, Christine Papazian, Pascal Fillol, Albert Kaladjian, Guy Olivier, Françoise Smorto, Roland Maillefaud, Roger Maguilli ,Jean-Pierre Laufer, Laurence Karsznia, Colette Simone, Bernard Amen, Josette Fourme, Catherine Olivier, Aravenie Avedikian, Michel Rivoire ,Anne-Marie Grimoux, Christian Gadre, Thierry, Bizdikian, Ara Pehlivanian, Franck Bairamian, Mourad Lafitte, Jocelyne Beautier, France Debot, Jacky   Corbel, Florence Meyniac, Cédric Legay, Pascal     Bernard, Pablo Sola, Florence Akhrib, Katleen Paris, Patrice Leclercq, Sylvie Marchand, Jean-Claude Marinier, Catherine Renaud, Mariam Seri Sidibe, Madeleine Scönberg, Claude Heymann, Christiane Khulhandjian ,Hagop Ohanessian, Nadine Agazarian, Bernard Calvez, Laurent Barbier, Sylvain Orengo Jacques Floris, Flora Lebon, Dominique Misslin, Sandrine Sahin, Raffy Pehlivanian, Frédéric Lemoine, Manu Riquier, Geneviève Ganneval, Marc Steinling, Perrine Verhoest, Anna Persichini, Faten Khattali, Nadia Metallaoui, Bernard Gasnot, Dominique Lacombe, Jacques Terzian, Nelly Somdecoste-Lespoune, Fabrice Blairvacq, François Carouge, Henri Mendine, E. Roume, Jean-Louis Touton, Henri Orquera, Charles Mazel, Brigitte Lelarge, Gilles Papazian, Bertrand Boisselle, Pierre Dhier, Bernard Cottaz-Cordier, Sylvie Gilles, Jöelle Gene, Virginie Menzildjian, Claude Piednoir, Edmond Alyanakian, Katia Chipolina, Philippe Engerbeau, Alice Paradian, Christine Grossi, Sébastien Roussette, Eric Catrou, Lucette Vero, Yves, André Valentin, Adrien Rayssac, Héléna Loew, Susanik Capkan, François Lebrethon, Violette Legrand, Pierre Vieuguet, Sylvie Galere, Charlotte Testa, Lu Pelieu, Luc Bernard, Marion, Luc Lejeune, Paolina Caro-Astorga, Nelly Grouard, Stefano De Vecchi, Christian Flamarion, Georges Menzildjian, Caroline Demas, Erick Falc’her, Marcel Davidian, Luc Brondel-Seassau, Elisabeth Bourcier, Anne Pierry, Hervé Falcetta, Martine Rigo, Sylvie Courbin, Laure Levy, Serge Carcian, Yolande Ngueli, Maguerite Kouyoumdjian, Anne Taillez, Hermine Karagheuz, Victor Avakian, Jacqueline Talatinian, Madeleine Guiragossian, Grégoire Stamboulian, Marie-José Lanes-Andreu, Janine Altounian, Jean Eckian, Didier Daeninckx, Léon Kebabdjian, Sarco Proudian, Dominique Apamian, Jean-Pierrec Mahe, Toros  Rastklan, Dominique Dervanian, Mina Trajan, Carlos Ketzoian, Samikyan Anahid, Sonia Avedissian, Nourhan Berberian, Nil Kirijian, Nadia-Maro Derghirmendjian, Robert Tchennozian, Arpg-Rose Baravian, Armand Manoukian, Daniel Maldjian, Azadouhie Torikian-Gontek, Patrick Azadiguian, Benjamin Koboyan, Serge Gontek, Mihran Kaloustian, Armand Mekitarian, Sylvie Mekitarian, André Kutalian, Albert Dervanian, Ovagème Manoukian, Véronique Chaghougian, Hervé-Claude Haroutiounian, Simon Manoyan, Jeff Beaulieu, Sévan Barsikian, Christine Madoyan, Daniel De Boghossian, Heratch TachdjianBéatrice Hagopian, Nil Tami, Agnes Chahinian, Georges Eretzian, Krikor Diraseoglu, Gilbert Dalgalian, Martine Tandirian, Gérard Dedeyan, …

Par défaut
Ils en parlent...

Slate.fr: « RÉSISTANCE: LE GROUPE DE L’AFFICHE ROUGE AU PANTHÉON! »

RÉSISTANCE: LE GROUPE DE L’AFFICHE ROUGE AU PANTHÉON!

Par  | publié le 01/03/2014 à 14h17, mis à jour le 01/03/2014 à 14h50
Un appel à signature vient d’être lancé pour le transfert des cendres du groupe de résistance Manouchian au Panthéon. Ce groupe, rendu célèbre par ses faits d’armes et la célèbre Affiche rouge de la propagande nazie annonçant leur mise à mort, est emblématique de la résistance communiste FTP-MOI (Francs-tireurs et partisans-main d’œuvre immigrée). Ces groupes étaient parmi les plus actifs et les plus déterminés de la résistance à l’occupant nazi. Apatrides, juifs, Républicains espagnols traqués par le franquisme, Polonais, Roumains, Hongrois fuyant l’oppression nazi, Italiens pourchassés par le fascisme mussolinien et Arméniens rescapés du génocide de 1915, ils étaient directement visés par le régime de Vichy, qui ne leur laissait le choix que de la clandestinité ou de la déportation.

Parce qu’ils dépendaient directement du Komintern et non du Parti Communiste français, ce sont aussi eux que l’on envoya en première ligne lorsque Moscou donna l’ordre d’intensifier le combat.

Seuls 2 membres du groupe dirigé par le poète arménien Missak Manouchian survivront. Les 23 autres, dont Manouchian, seront arrêtés, torturés et exécutés. Leur procès s’est tenu devant le tribunal militaire allemand du Grand-Paris, réuni à l’hôtel Continental à partir du 15 février 1944. Il a duré entre deux et quatre jours, et après une délibération de trente-cinq minutes, s’est achevé par le verdict suivant: la condamnation à mort des 23 accusés. 22 seront fusillés sans délai, le 21 février, au fort du Mont-Valérien. L’exécution d’Olga Bancic, juive roumaine, seule femme du groupe, est suspendue pour supplément d’enquête. Rejugée le 10 mai 1944 à Stuttgart, elle est à nouveau condamnée à mort et immédiatement exécutée par décapitation.

«En défendant la liberté de la France, ils ne se battaient ni pour leur famille, car la plupart l’avait perdue, ni pour leurs biens, car ils avaient dû les abandonner, ni pour la gloire, car ils œuvraient dans l’ombre, ni pour une idéologie partisane», écrit le député Jean-Marc Germain qui a lancé l’appel pour le transfert de ces Français par le cœur et le courage au Panthéon.

Par défaut
Ils en parlent...

Dépêche AFP: « Jean-Marc Germain (PS) plaide pour l’entrée au Panthéon du Groupe Manouchian »

PARIS, 20 février 2014 (AFP) –

Le député PS des Hauts-de-Seine Jean-Marc Germain a plaidé jeudi pour le transfert au Panthéon des cendres du Groupe Manouchian, alors que ces résistants de la Seconde Guerre mondiale ne font pas partie des personnalités retenues par François Hollande.

Le président de la République doit annoncer vendredi l’entrée sous la coupole de « grands Hommes » de quatre figures, lors de l’hommage qu’il rendra au Mont-Valérien (Hauts-de-Seine) aux héros de la Résistance: Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay.
Dans une tribune jeudi sur lemonde.fr, Jean-Marc Germain salue l’hommage qui sera rendu vendredi par le chef de l’État, concernant aussi les 22 hommes du Groupe Manouchian qui furent fusillés le 21 février 1944, il y a tout juste 70 ans, au Mont-Valérien.

« Mais ce geste, pour être mémorial, ne répond qu’en partie au symbole et au sens que ce groupe porte en lui », estime le député, qui rappelle que ces « étrangers et apatrides venus des quatre coins de notre continent (…) ont préfiguré par leur fraternité de coeur et d’armes ce qui deviendra l’Europe d’aujourd’hui, et en cela ils ont rejoint Jean Monnet ».
« Hormis trois d’entre eux, aucun n’était français. Tous des apatrides, Espagnols traqués par le franquisme, Polonais, Roumains, Hongrois fuyant l’oppression nazie, Italiens pourchassés par le fascisme mussolinien et Arméniens rescapés du génocide de 1915 », souligne M. Germain.

Estimant que les membres du groupe Manouchian, dont les dépouilles reposent au cimetière d’Ivry, avaient déjà « rejoint par l’esprit » des « grands Hommes » comme Jean Moulin, Jean Jaurès et Victor Schoelcher, le député estime qu’ils méritent aussi de les rejoindre « par le corps » en étant inhumés au Panthéon.

Pour le député, un tel geste montrerait, en des temps « où se pose la question lancinante de l’identité française », que cette dernière « tient dans ce que l’on apporte à la France autant que dans ce que la France apporte ».
Durant l’été et l’automne 1943, le Groupe Manouchian réalisa près d’une centaine d’opérations armées et de sabotages en région parisienne dont, le 28 septembre 1943, l’exécution à Paris du général SS Julius Ritter, responsable du Service du travail obligatoire (STO).

AFP

Par défaut